Bicyclette

Villes favorables au vélo: si Bogota l'a fait ...


Les véhicules à moteur ne sont pas autorisés ...

"S'il l'a fait Bogota, alors toutes les villes du monde peuvent le faire ». Quoi? Construisez-en un la ville pour tous, même pour ceux qui n'aiment pas conduire une voiture et se déplacer avant tout vers marche ou vélo. Dans la déclaration de Gil Penalosa, ancien conseiller de la municipalité de Bogota en Colombie et actuellement directeur général de l'organisation canadienne "8-80 villes", Il y a la conscience que le mobilité à taille humaine c'est possible, même là où le point de départ est une situation apparemment chaotique.

S'il est vrai que le Danemark et les Pays-Bas sont donnés à titre d'exemples Paradis européens du vélo, c'est également ainsi que dans ces territoires la situation environnante - urbaine et culturelle - est différente et plus favorable que dans les réalités plus latines, comme le sont de nombreuses régions d'Italie. Les rues de Rome ne sont pas celles de Copenhague et les rues de Palerme ne ressemblent pas à celles d'Amsterdam. Et aussi le culture de la mobilité - aucune offense pour personne - c'est différent.

Si vous demandez aux Danois pourquoi ils font du vélo, seul 1% vous répondra pour des raisons écologiques: plus de 60% vous répondront car c'est facile, rapide et pratique. Le vélo est un moyen de transport démocratique car il permet à chacun de se déplacer. Investissements dans le mobilité cycliste déterminer le meilleur rapport coût-bénéfice.

Il est donc utile de regarder des exemples plus proches de notre situation, comme la Colombie. «Lorsque j'étais conseiller municipal de Bogotà, 5 ont été construits parcs métropolitains, 50 parcs urbains et 250 jardins », a déclaré Penalosa dans son récent discours Conférence Velo-City 2012 à Vancouver. «En trois ans, 280 km de pistes cyclables protégées ont été construits qui ont porté le cyclisme de 0,4% à 5% avec un investissement de 90 millions de dollars, une dépense jamais réalisée dans ce domaine en Amérique latine. Si Bogota l'a fait ... ".

Mandred Neun, président de Fondation culturelle européenne ECF, a précisé les objectifs de la conférence de Vancouver: «Aujourd'hui plus que jamais, nous devons avant tout encadrer les politiques du cyclisme dans les grands enjeux mondiaux tels que la lutte contre le changement climatique, la crise énergétique, la santé publique, l'économie mondiale, le droit individuel à la mobilité. La conférence Velo-City vise à porter la mobilité cycliste à l'attention des institutions mondiales. Pour cela, nous demandons à chacun de signer la Charte de Vancouver entièrement dédiée aux enfants. Et nous demandons aux Nations Unies et aux autres institutions internationales de reconnaître le droit universel des enfants à se déplacer en toute sécurité à vélo sans aucun danger ".

Édité parMichele Ciceri



Vidéo: On a suivi la piste de notre vélo volé à paris (Août 2021).