Recherches

Trio énergétique en Allemagne: éolien, hydrogène et biogaz


Les réservoirs peuvent contenir de l'essence, du propane ou toute autre forme de carburant conventionnel, mais les réservoirs d'énergie situés au nord de Berlin contiennent de l'énergie produite par le vent et plus: a centrale électrique hybride parrainé par quatre grandes entreprises est en cours de test. Le panneau de contrôle veut en tester un nouveau technologie hybride qui exploitera le vent, l'hydrogène et le biogaz.


La centrale électrique est située à Prenzlau, à environ 110 kilomètres au nord de Berlin. L'usine en utilise un nouveau technologie hybride où l'énergie éolienne est transformée et stockée sous forme d'hydrogène. La centrale dispose de trois éoliennes puissantes, qui produisent de l'électricité qui à son tour est exploitée pour la production d'hydrogène sans émission de CO2. Ce "hydrogène propre"Est utilisé dans un mélange de biogaz pour créer une sorte de centrale thermique qui stocke l'énergie puis la distribue lorsque les besoins énergétiques augmentent.

Le résultat de ce mix énergétique? UNE carburant propre capable d'alimenter des voitures ou de fournir de l'électricité. La technologie a été conçue pour résoudre un problème crucial dans l'industrie renouvelable; comment stocker l'énergie produite lors d'une journée venteuse? Dans cet article, nous avons expliqué qu'entre les limites del'énergie éolienne il était nécessaire d'ajuster la production d'électricité à besoins énergétiques de la population car il y a une grande incohérence entre l'offre et la demande: la puissance du vent est plus élevée lorsque la demande énergétique de la ville est plus faible.

Le projet Prenzlau est capable de générer 120 mètres cubes de hydrogène donc. Le deuxième problème résolu par l'usine allemande est lié à la production de hydrogène. Jusqu'à présent, il n'existait pas suffisamment de systèmes durables, à la fois d'un point de vue économique et environnemental, pour produire de l'hydrogène. Avec 120 mètres cubes d'hydrogène, une voiture pouvait parcourir environ 1 200 kilomètres. Ici, la centrale électrique de Prenzlau peut offrir une réponse au secteur des transports.

Quelles sont les entreprises qui ont mis en place ce projet?
- Enertrag, une entreprise active dans le domaine du vent. Il a une base près de Prenzlau. L'entreprise possède 440 parcs éoliens qui produisent 1,5 milliard de kWh par an, suffisamment pour répondre aux besoins énergétiques annuels de 1,5 million de personnes.

TOTAL, certainement plus célèbre que l'Enertrag. Il est connu en Italie pour ses stations-service. Le géant pétrolier français, depuis 10 ans, est le leader de la gestion des stations-service en hydrogène de l'Allemagne. En juin 2012, TOTAL sera célèbre pour l'inauguration d'une nouvelle station de ravitaillement en hydrogène à l'aéroport qui ouvrira ses portes à Berlin.

Vattenfall AB, une entreprise suédoise qui s'occupe des ressources énergétiques et membre de la soi-disant "Alliance pour l'hydrogène éolienEt enfin, un leader du secteur des transports ne pouvait pas manquer avec le DB Energie GmbH, filiale de la Deutsche Bahn AG (Chemins de fer fédéraux d'Allemagne).

L'installation de l'usine a débuté en 2009 et n'a été activée qu'à la fin de 2011. Le projet a coûté 21 millions d'euros et vise à apparaître à la fois dans le domaine deélectricité que dans le ravitaillement de hydrogène propre pour le transport. Dans le domaine de véhicules à hydrogène, les technologies ont fait de grands progrès. UNE'voiture à hydrogène il pouvait parcourir 400 kilomètres avec un réservoir plein, un excellent résultat étant donné que le voiture électrique avec un réservoir plein, ils peuvent parcourir environ 150 kilomètres.

L'entreprise Vattenfall AB est conscient que la concurrence entre voitures à hydrogène est véhicules électriques il est gros mais apparemment il peut compter sur un géant des constructeurs automobiles. La société allemande Mercedes Benz AG investit massivement dans le développement de nouveaux voitures à hydrogène.

édité par Anna De Simone



Vidéo: film animation biogaz (Août 2021).